Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 08:34

 

Chez Brunô

Encore une idée dont on ne sait où il va les puiser

 

Récit : l’ascenseur, poème ou texte

Dans lequel ne sont pas utilisés les mots : ascenseur ; monter ; escalier ; immeuble, cage et étage

 

Ma participation :

 

 

Il était une fois un personnage spectaculaire, très imagé, plein de charme et de sensibilité qui répondait au doux nom de Zaza Napoli, c'était un travesti, qui jouait un extraordinaire personnage de théâtre. 

 

Perruques, maquillages outranciers, timbre de voix ultra travaillé, il était impossible de se rappeler la vraie voix de cette merveilleuse Zaza, follement amoureuse. Elle qui se plaçait entre Edwige Feuillère et Yvette Horner.

 

Les robes, les froufrous, les plumes roses, coutaient extrêmement cher, c’était vulgaire, outranciers dans cette période des années 1950.

 

Le producteur aurait apprécié un texte plus élégant, plus correct. Le nom de la pièce était choisi, mais dans un éclat de rire, il a été proposé  ‘prout’. Ce qui est loin de l’espace clos dans lequel cela se passe ? Une sorte de volière, une ménagerie,

 

Il n’y a pas de barreaux, pas de grillages,  c’est  une sorte de clapier,  dans lequel les protagonistes sont enfermés, au propre et au figuré

 

Pour arriver à prendre lélévateur social, gravir une après l’autre les marches et se rendre au dernier palier ; il leur aura fallu emprunter de nombreux gradins Ils ont beaucoup déambulé dans ce dédale des idées reçues.

 

Lorsque les spectateurs sont rentrés dans leur univers restreint, une sorte de  

prison sociale ils ont beaucoup ri, mais au fond, dans ce monte-charge ludique, installé dans un gratte ciel  en guimauve auront-ils reçu l’échange du renvoi qui permet d’élever des fardeaux plus aisément ?

 

Nicole Fleuret nov 2009

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Pierre 29/11/2009 14:19


J'ai bien aimé cette façon de traiter le sujet ...


nicole 29/11/2009 23:18


merci bonne nuit Nicole


aphrodite 25/11/2009 06:26


parfois une belle rencontre dans l'ascenseur peut nous relever un fardeau mais à condition que ça soit une gentille personne pas celle du voisinage qui vous regarde du bout du nez chaque matin. je
me demande même pour quoi les gens se mettent du mauvais humeur lorsque on les rencontre le matin dans l'ascenseur?
bah ce sont seulement des laches
mais c'est bien ton récit
bone continuation et bonne journée .


fransua 24/11/2009 21:41


un ascensuerur qui donne à réfléchir !


Pascale la Tricotineuse 24/11/2009 19:23


merci pour ta visite, c'est vrai qu'il est aussi "social" je n'y avais pas pensé !! je fonctionne souvent au premier degré !!  hihi la Tricotine trop terre à terre !


Dany 24/11/2009 19:03


Mais tu fais comment???? Bravo comme toujours pour l'imagination et la poésie

bisous

 


Présentation

  • : DE LYON EN LARGE
  • DE LYON EN LARGE
  • : un peu de tout, mes images, mes photos, mes souvenirs, voyages, amis, pincée d'humour, d'humeur, ma peinture, ma ville, Partages, émotions,ce qui fait ma vie
  • Contact

     Ne fais jamais d'une personne une priorite dans ta Vie
 tu n'es qu'une option dans la sienne !

 
 


Rechercher

Traducteur

Archives

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 


Visiteurs

Pensée du jour

 

 

 

 

http://cm1.c.m.pic.centerblog.net/d6tw0qed.gif

mon blog en création

http://ndll.eklablog.com/

je vous dirai tout quand ce sera le moment quand je dirai bye bye OB