Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 18:19


TOUTES LES PHOTOS SONT PERSONNELLES JE LES AI PRISES LORS DE MA VISITE A CETTE TRES BELLE EXPOSITION POUR PARTAGER  AVEC CEUX QUI MALHEUREUSEMENT POUR EUX NE POURRONT Y VENIR


JOYEUSE  DOUCE  ELEGANTE  TRISTE  SOUCIEUSE  SEULE  SAUVAGE INSAISISSABLE, LEGERE DECIDEE.

Je vais vous parler d'Emilie Charmy. Une découverte pour moi, aujourd'hui, dans le très
beau musée  municipal Paul Dini à Villefranche sur saone, dans le Rhône.
http://www.musee-paul-dini.com/


Née en 1898 à Saint Etienne, elle fait sa première exposition à 17 ans.

sa première toile, la couturière.


Elle a eu une vie riche, pleine de rencontres, il m'a semblé comprendre que cette femme d'un autre siècle était libre. Elle a rencontré un maître, Jacques Martin chimiste mais aussi peintre, qui a vraisemblablement un lien avec le Jacques Martin lyonnais lui aussi, grand maitre, mais  de la télévision.

Cette femme n'était pas belle, mais était très séduisante. La plupart de ses oeuvres qui sont des portraits, sont en fait des autoportraits. Contrairement à Frida Khalo qui s'est toujours mise en scène elle aussi, Emilie Charmy, livre au fur et à mesure de ses tableaux, toute sa diversité, tous ses changements, ses métamorphoses.

Elle utilise très peu les matières. Son amour des couleurs est plus représentatif. Elles s'imposent comme une composante essentielle de son style. 
 
Elle se regarde dans un miroir, est-ce la solitude ? que l'on sent présente dans tous les autoportraits.  Cet isolement vital, l'accompagnera tout au long de sa vie. Jour après jour,année après année, c'est un journal de bord au long court qui est écrit. Elle dit qu'à son chevalet, c'est quelqu'un d'autre qui agit à sa place, qu'une force s'exerce sur elle. Se peindre inlassablement.






































Son amie Colette accepte d'être peinte elle aussi , même nue, c'est semble t il le seul nu accepté par la romancière.





Elle fera également des nus, osés pour l'époque, surtout peints par une femme.



Elle était provocatrice, avec ses portraits vêtue de bas rouges, couleur de  bas réservé aux ""filles de joie "".

Elle a aussi fait une série de nappes, qui donne une idée du travail et de son évolution , la matière entre en jeu C'est inattendu, elle applique le tube directement sur la toile et le travaille ensuite.


J'ai été séduite, et vous ? donnez moi vos impressions. Merci

Partager cet article

Repost 0

commentaires

thérèse debay 02/02/2009 22:43

Ce que j'ai lu et vu jusqu'à présent sur ton blog m'interpelle, mais surtout les portraits d'Emilie Charmy dont je n'ai jamais entendu parler. Ils sont remarquables et quand on pense qu'elle était autodidacte....,c'est impressionnant!mais je continue ma visite

Monelle 14/12/2008 09:33

Merci de cette balade auprès de cette grande dame, inconnue du grand public mais tellement talentueuse, j'ao l'impression que tu as passé un superbe moment !
Bisous - Monelle

Présentation

  • : DE LYON EN LARGE
  • DE LYON EN LARGE
  • : un peu de tout, mes images, mes photos, mes souvenirs, voyages, amis, pincée d'humour, d'humeur, ma peinture, ma ville, Partages, émotions,ce qui fait ma vie
  • Contact

     Ne fais jamais d'une personne une priorite dans ta Vie
 tu n'es qu'une option dans la sienne !

 
 


Rechercher

Traducteur

Archives

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 


Visiteurs

Pensée du jour

 

 

 

 

http://cm1.c.m.pic.centerblog.net/d6tw0qed.gif

mon blog en création

http://ndll.eklablog.com/

je vous dirai tout quand ce sera le moment quand je dirai bye bye OB